Fiscalité de l’assurance vie en cas de décès

Comment trouver un illustrateur jeunesse pour votre projet ?

Si vous avez un projet d'illustration jeunesse en tête, vous aurez sans doute besoin de trouver un...

Les qualités d’une bonne capote Suzuki vitara

Le Suzuki vitara est un SUV moderne qui fait partie des voitures de luxe. C’est une déclinaison...

Comment choisir son mobil home d’investissement ?

De nos jours, les français ont compris qu'investir est le meilleur moyen, si ce n'est le seul...
Sacha
Après plusieurs années de journalisme, j'ai décidé de me lancer en tant qu'indépendant et j'ai alors créé France Horizons. Ce magazine en ligne regroupes des actualités, informations et bons plans.

Par définition, une assurance-vie est un contrat souscrit auprès d’une banque ou d’un établissement pour laquelle une personne verse régulièrement un fond pour préparer sa retraite ou garantir les fonds de sa famille en cas de décès.

En effectuant un contrat de l’assurance-vie, le souscripteur désigne un ou plusieurs bénéficiaires.

En cas de décès du souscripteur, les capitaux sont versés aux bénéficiaires. Quelles sont les fiscalités de l’assurance-vie en cas de décès ?

Fiscalité des capitaux versés au conjoint ou partenaire

Si les bénéficiaires de l’assuré sont son conjoint ou partenaire, les capitaux ne supportent aucune taxation.

Quels que soient les capitaux que les souscripteurs ont versés, quel que soit l’âge où l’assuré a commencé à souscrire l’assurance-vie, les bénéficiaires reçoivent la totalité des capitaux.

Pour cela, seuls, les conjoints ou les partenaires de l’assuré peuvent obtenir la totalité des capitaux investis, sans aucune taxe.

Fiscalité de l’assurance-vie pour d’autres bénéficiaires

Si le bénéficiaire n’est pas le conjoint ou le partenaire de l’assuré, les capitaux sont variables. Ces capitaux varient effectivement selon l’âge à laquelle l’assuré a souscrit son contrat pour l’assurance-vie ainsi que les primes qu’il a versées.

En effet, si l’assuré n’a souscrit son contrat qu’après l’âge de 70 ans, il y a prélèvement de 20 % ou 25 %, selon les capitaux investis. De plus, on constate également les droits de succession sur le montant des primes dépassant une somme que la banque a établie.

Cette dernière est valable pour tout contrat et tout bénéficiaire de l’assuré. Par contre, si l’assuré a souscrit son contrat avant 70 ans, le taux de prélèvement est le même que précédent, seulement, les capitaux ne supportent aucune taxation sur tous les bénéficiaires.

Pour cela, les capitaux que les bénéficiaires reçoivent dépendent en grande partie de l’âge où le souscripteur a effectué son contrat.

Dernières actualités

Comment trouver un illustrateur jeunesse pour votre projet ?

Si vous avez un projet d'illustration jeunesse en tête, vous aurez sans doute besoin de trouver un...

Les qualités d’une bonne capote Suzuki vitara

Le Suzuki vitara est un SUV moderne qui fait partie des voitures de luxe. C’est une déclinaison de décapotable dotée d’une capote....

Comment choisir son mobil home d’investissement ?

De nos jours, les français ont compris qu'investir est le meilleur moyen, si ce n'est le seul moyen de faire fructifier son...

Comment reconnaître les meilleurs déboucheurs de canalisations à Argenteuil ?

Les canalisations bouchées sont de véritables problèmes à ne pas prendre à la légère. Quand les produits et la ventouse ne fonctionnent...

Comment acheter des abonnés Instagram sur Sosfollowers ?

Sosfollowers est leader dans le domaine de l’achat des abonnés Instagram en France. Il est devenu un partenaire indispensable pour les marques...

Vous pourriez aimer